Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Dessous les roses d'Olivier Adam

6 Septembre 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français, #Rentrée littéraire

Quel plaisir, cette fois encore, de me plonger dans un roman d'Olivier Adam ! 

Cette fois c'est dans un huis clos familial qu'il nous emmène. 

Le père vient de mourir.

La sœur aînée, Claire, et le benjamin, Antoine, sont venus entourer leur mère.

Leur frère Paul viendra-t-il, lui qui, au travers de ses livres scénarios et films, ne fait que critiquer le milieu dont il vient, les rabaissant un peu plus à chacune de ses œuvres. 

Dans cette nuit qui s'éternise, à la veille de l'enterrement, chacun revoit son enfance, relit les relations à la fratrie, au père, au conjoint. 

Quand Paul arrive, les ressentiments ressortent, les non-dits filent à mi-voix, il ne faut pas réveiller la mère qui dort

Au sein de la même famille, chaque enfance est différente, surtout avec tant d'écart que ceux-là !

Les plus jeunes bénéficient de davantage de clémence et d'avantages sans forcément s'en rendre compte ... Et les plus grands ne savent pas le manque qu'ils laissent à leur départ.

J'ai retrouvé l'écriture que j'aime tant, la description précise des relations entre membres de la fratrie, la justesse des observations.

Dans un roman construit en trois actes où la parole est donnée successivement à chacun des protagonistes, le récit de la vie d'une famille se déroule par petites touches qui composent peu à peu le tableau en entier, avec ses fêlures, ses incompréhensions, la tendresse qui transparaît cependant et surtout ce sentiment de finitude, de ce mort qui emporte avec lui ce qui faisait l'unité du groupe familial.

Un grand roman, d'un grand auteur.   

Lire la suite

Une brève libération de Félicité Herzog

6 Septembre 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français, #Rentrée littéraire

Puisant son inspiration dans son histoire familiale, Félicité Herzog nous livre ici un roman sur l'occupation vue, d'une part, au travers des yeux de Marie-Pierre, jeune fille de très bonne famille, qui rêve de se sortir de ce carcan, et, d'autre part, de Simon Nora, juif, qui a fui Paris pour entrer en résistance dans le Vercors.

May, la mère de Marie-Pierre est une amie des Laval, et continue d'organiser des soirées, de sortir, de fréquenter couturiers (Gabrielle Chanel), écrivains (Paul Morand, Drieu La Rochelle,  et artistes (Sacha Guitry, Arletty, ...). Ce n'est pas la guerre ni l'occupation qui l'empêcheront de mener sa vie mondaine, toujours bien approvisionné, dans son hôtel particulier luxueux du Cours Albert Ier, toujours soignée par une belle domesticité !

Gaston Nora, le père de Simon , est chirurgien, et continue d'exercer, profitant de ses activités pour maintenir à l'hôpital Rotschild et les sauver, des personnes en passe d'être déportées.

Marie-Pierre rêve de faire des études, mais sa mère veut la marier et lui présente tous les beaux partis encore à porter de main, Rainier de Monaco, Jean d'Ormesson, que Marie-Pierre prend un malin plaisir à faire fuir ! 

Simon a combattu dans le massif du Vercors, a vu ses compagnons se faire assassiner, n'a survécu que de justesse ...

Rien ne prédisposait ces deux-là à se rencontrer, ni à tomber amoureux et surtout à vaincre l'opposition de leurs deux familles, seul point commun entre leurs pères !

Mais malgré l'exil en sanatorium suisse, les études parisiennes, leur amour sera plus fort et les réunira ... 

Un roman qui se lit d'une traite, et qui montre une image des années quarante à Paris bien différente de celles dont on a l'habitude, avec ce groupe grandes familles, très riches, dont la vie a à peine changé sous l'occupation.

Un roman qui tranche fortement avec 'La carte postale', autre roman biographique familial, que j'ai lu récemment 

Je remercie NetGalley et les éditions Stock qui m'ont offert cet ouvrage 

#Unebrèvelibération #NetGalleyFrance

Lire la suite

Rater est un art de Guillaume Erner

4 Septembre 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Je connaissais Guillaume Erner comme journaliste sur France Culture alors, quand j'ai vu que NetGalley proposait cet essai, je l'ai sollicité aussitôt.

Je m'y suis plongée dès sa réception et je me suis régalée à la lecture de cet essai qui pointe du doigt tant de ratages, d'entreprises qui ne pouvaient que rater, et les plantages de ceux qui se croyaient intouchables !

On y retrouve pêle-mêle les catastrophes majeures : 

- De l'incendie de notre Dame qui cumule croyances erronées (le chêne ne brûle pas), installation électrique hasardeuse (l'automatisation de la sonnerie des cloches) et du personnel inexpérimenté à la surveillance des écrans de sécurité, non user-friendly ...

- De la dégringolade de Kodak, de Nokia, ces entreprises leader qui n'ont pas vu le vent tourner à l'instar des loueurs de DVD qui n'avaient pas imaginé que le petit loueur Netflix les écraserait tous !

- Des aéroports qui mettent tant de temps à sortir de terre qu'ils en sont obsolètes à la mise en service (où sont les prises pour appareils électroniques dans le nouvel aéroport berlinois) 

Bref, Guillaume Erner dresse la liste de ces instants où la réunion des plus grandes intelligences peut générer les plus grandes bêtises, erreurs parfois majeures et  dangereuses, et surtout où il ne faut jamais oublier que le mieux est systématiquement l'ennemi du bien. 

#Raterestunart #NetGalleyFrance

Lire la suite

Fils et filles de... d'Aurore GORIUS

1 Septembre 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Après avoir lu Les managers (dont l'auteur était le Directeur de l'Ecole où j'ai fait mes études), j'ai googlé quelques uns de mes condisciples d'alors pour connaitre la suite de leur parcours.

La notice de l'un citait ce livre d'Aurore Gorius, précisant que s'il n'avait pas hérité de l'entreprise qu'il dirigeait, il avait tout fait pour créer une lignée dynastique en la léguant à ses fils !

Je me suis donc procuré ce livre, poussée par la curiosité ! 

Bien mal m'en a pris ... 

Je me suis ennuyée avec cette compilation d'articles de capital et de la presse people qui enfonce des portes ouvertes, en montrant qu'il est tellement plus facile de réussir quand on suit le même chemin professionnel que ses parents car on en connaît les codes, qu'on a les connaissances nécessaires et qu'il n'est pas forcément de faire ses preuves en amont ! 

Quelle surprise !

Tout cela pimenté de quelques extraits (et peut être copie) des essais des Pinçon-Charlot montrant les "ghettos du Gotha", les écoles hors contrat (et surtout hors de prix) où il vaut mieux inscrire ses enfants pour qu'ils restent entre-soi, et commencent à garnir leur carnet d'adresses dès la maternelle !

Bref, je n'ai pas appris grand chose ... et je me suis ennuyée ! 

Lire la suite

L'illusion du mal de Piergiorgio Pulixi

1 Septembre 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans italiens, #Rentrée littéraire

Cela fait un bon moment que j'ai envie de lire L'île des âmes de Piergiorgio Pulixi, mais d'autres romans l'ont relégué ... 

Quand j'ai découvert le second roman de cet auteur dans les livres adressés par la FNAC, je me suis aussitôt plongée dans ce dernier, me disant que, pour une fois, je ne lirais pas une série dans l'ordre ... 

Et quelle claque ! 

J4ai dévoré les 600 pages en deux jours, suivant avec un grand intérêt l'enquête menée par deux inspectrices de la police de Cagliari, épaulées par un criminologue milanais. 

Le roman commence avec une vidéo virale qui s'épanouit sur tous les mobiles transalpins. On y découvre un homme ligoté et un individu masqué qui énonce ses crimes en appelant à la justice populaire ; la vie ou la mort décidée par les votants sur une plateforme numérique, le lien étant fourni sous la vidéo ! 

Les crimes étaient horribles, le jury vote la mort ... , le justicier a arraché toutes les dents de sa victime et les a adressées à la personne lésée initialement.

La police n'a aucune piste, le "Dentiste" n'a laissé aucune trace, pas d'ADN à se mettre sous la dent ... 

Et bien évidemment quelques jours plus tard, le Dentiste enlève un autre justiciable ayant échappé à la justice officielle, et recommence ... 

Un roman 'jeu de piste' qui m'a tenue en haleine d'un bout à l'autre. 

Une écriture qui aurait pu être améliorée, mais j'ai apprécié les différents jurons en sarde, vénitien, milanais qui rappelaient les origines des différents policiers et ancraient bien l'action dans leur vie réelle.

Et maintenant ... je vais me plonger dans L'île des âmes, pour découvrir la première enquête de ces policières sardes. 

A suivre, donc ! 

 

Lire la suite

La carte postale d'Anne Berest

31 Août 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français

En 2003, la mère de l'auteur, Lélia, reçoit une carte postale portant comme seul texte quatre prénoms qu'elle reconnaît comme étant ceux de ses grands parents maternels, et de deux de leurs enfants morts en déportation.

Lélia a déjà été sur les traces de ses grands parents et a reconstitué une partie de leur histoire : leur errance de la Lituanie à la Pologne et à la Palestine, le choix de s'installer en France, à Paris ... 

Myriam, sa mère, parlait peu de sa famille, la faute à des souvenirs trop douloureux.

Anne, elle, part à la recherche de l'expéditeur de la carte et de conversations avec sa mère, en exploration des lieux où les parents de Myriam ont vécu, elle reconstitue peu à peu l'histoire de sa famille, si romanesque et tragique.

Une histoire trop vraie, un pan douloureux de l'histoire de France, histoire d'émigrés, de persécutés,   mais aussi d'artistes du côté paternel de Lélia, tout autant que de résistance, de résilience, et d'interdiction d'oubli pour que l'histoire ne se répète pas ! 

Un roman que j'ai dévoré d'une traite, tant l'écriture en est vive et entraînante, où les horreurs sont citées sans pathos ni complaisance, où le portrait de Myriam est celui d'une femme forte qui aura toute sa vie surmonté le complexe du survivant en essayant de ne pas l'imposer à sa fille.

Heureusement les archives, les entretiens avec des voisins, les récits de résistants auront permis de faire la lumière sur les non-dits familiaux et les secrets associés.

Un très beau roman qui m'a émue.

 

 

 

Lire la suite

Chère mamie de Virginie Grimaldi

31 Août 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français

Après avoir lu Chère mamie au pays du confinement au mois de juin, il fallait que je lise ce premier recueil des textos de Ginie à sa grand mère ! 

Même si j'en avais déjà lu une grande partie sur les réseaux sociaux, et que c'est d'ailleurs par ce biais que j'avais découvert cette auteur ! 

Bref, je me suis régalée et j'ai éclaté de rire à la lecture de ses mésaventures en vacances, maillot blanc transparent, maillot enfilé à l'envers, ... entre autres jolis mots de son fils aîné.

Une lecture idéale pour traîner au bord de la piscine n jour où il faisait encore trop chaud dans cet été qui n'en finit pas de durer ! 

Une auteur à l'auto-dérision qui sonne vrai et qui est si juste dans ses descriptions ... 

Il serait d'ailleurs temps que je me plonge dans ses derniers romans ! 

Lire la suite

Un cowboy au pays du coton d'Achdé et Jul (d'après Morris)

29 Août 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #BD & romans graphiques

Alors qu'il passe un moment dans le saloon bien tranquille d'une petite ville de l'ouest, Lucky Luke apprend qu'il est l'héritier d'une plantation en Louisiane. 

La vieille Miss Pinkflower, éblouie par ses exploits, lui a légué sa fortune.

Les Dalton qui passaient par là, en route pour un nouveau séjour derrière les barreaux n'en croient pas leurs oreilles !  Ils s'évadent bien sûr aussitôt et foncent vers l'est, rencontrant au passage quelques éléments piquants de la faune locale - Les moustiques les adorent 

La plantation est déserte à l'arrivée de Luke ! Le personnel noir a peur du nouveau propriétaire lequel devient l'ennemi de ses voisins quand il annonce ses intentions d'offrir la plantation à ses ouvriers ! 

Un album qui donne à voir le Sud profond dans les années qui suivent la fin de a guerre de Sécession. Les habitudes aristocratiques des planteurs sentent la fin de règnent mais ils s'ac crochent à leurs prérogatives sous la couverture du KKK ... 

 Un album différent de eux de l'ouest où on découvre le shériff Reeves, un des premiers noirs à accéder à ce poste ! 

Bref, un bon moment de lecture, des Dalton égaux à eux-mêmes (j'adore Averell !) et quelques personnages hauts en couleur comme le coupe cajun ou les petits Barack et Oprah qui ne manquent pas d'ambition ! 

Lire la suite

Bleu de KOZ

29 Août 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français

Troisième opus de la série Apocalypse / Nouvelles menaces de Koz, se déroule au printemps quand la tempête Maya, qui naît au creux de l'Atlantique menace de frapper la France encore plus violemment que Xinthia, car elle va arriver en plein équinoxe. 

Dans une maison de repos de la police, Le Hobbit, membre de l'équipe Nouvelles Menaces et ami d'Hugo Kezer, n'en peut plus de vivre et s'enfonce doucement dans la Loire sous les yeux d'un jeune migrant ... 

Sauvé in extremis, hospitalisé au CHU, Hugo et Anne, la co-responsable de cette entité spéciale, découvre une équipe inquiète d'une élévation incompréhensible du nombre de suicide qui frappe les habitants de tous âges de l'agglomération nantaise : le plus jeune a en effet 8 ans ! 

Alors que les eaux montent inexorablement sous une pluie incessante et l'influence des fortes marées, nous assistons à une course contre la montre et contre les idées reçues de l'inviolabilité des réservoirs.

Comme dans ses romans précédents, Koz focalise son récit sur l'enquête et ses héros davantage que sur les conséquences d'une catastrophe naturelle pour les populations (pour cela, en ce qui concerne les inondations je vous conseille 'L'inondation' de Gérard Delteil, ou 'D'eau et de feu' de Richard Doyle).

Comme Noir et Rouge, l'action se déroule à un rythme trépidant, qui, là, contraste avec la placidité implacable de la crue de la Loire. 

Un roman qui met en évidence, s'i en était besoin, la dangerosité sectaire.

Un auteur dont j'attend maintenant le prochain opus ... 

Lire la suite

Rouge de Koz

28 Août 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français

Une canicule sans précédent s'abat sur la France. 

Dans les Bouches-du-Rhône, de nombreux feux font d'importants dégâts, et de nombreuses victimes parmi les pompiers ! 

Quand des micro dispositifs de mise à feu sont détectés parmi les décombres, l'intention criminelle est évidente.

L'équipe spéciale 'Nouvelles Menaces' est dépêchée du 36 avec en première ligne Hugo Kezer, déjà dans la région pour renouer le contact avec sa fille, engagée pour l'été dans une association écolo s'occupant d'animaux victimes des incendies ... 

Et nous voilà embarqués dans un polar écologique, pour une enquête complexe, mêlant rivalités classiques de territoire (SDIS, Gendarmerie, Police), nouvelles technologies, vengeance personnelle ...

Un polar flippant à lire en période de canicule ! 

J'ai apprécié retrouver l'équipe d 'Hugo, le Hobbit et Anne dans des relations quasi apaisées après un premier tome plus tendu !

Bref, j'apprécie toujours autant l'écriture vive de Koz, le rythme rapide de la narration et le fcus donné à l'enquête de police au détriment des autres conséquences (humaines, notamment) des catastrophes évoquées dans cette série.

A suivre, très vite avec le troisième volet de cette série. 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>