Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

C'est pas ma faute de Anne-Fleur MULTON & Samantha BAILLY

27 Avril 2020 , Rédigé par Bill & Marie Publié dans #Romans français, #Jeunesse

Merci à Babelio et aux Editions PKJ de m'avoir offert ce roman qui m'a permis d'en savoir davantage sur la vie pas si facile des "influenceuses" adolescentes à qui les marques offrent des 'cadeaux' en échange de partages sur YouTube et autres réseaux sociaux ! 

Un monde où l'apparence est reine, où les bad buzz terribles, et où les profiteurs de tous poils chassent sans vergogne ! 

Lolita star adulée des adolescentes disparaît un jour brusquement des réseaux.

Prudence la responsable de son fan-club, n'hésite pas à traverser la France pour découvrir ce qui s'est réellement passé ...

Et c'est ainsi qu'après une première partie tout en paillettes, au rythme renforcé par des dialogues tout droit sortis des pires conversations adolescentes sur des réseaux sociaux, on arrive dans un roman plutôt feel-good, rempli de conseils pour ados mal dans leurs peaux ! 

Un roman que j'ai failli poser tant la première partie m'a agacée, mais que je ne regrette absolument pas avoir lu.

Un roman pour les 13-15 ans avec deux héroïnes qui cherchent leur voie, et en trouvent les pistes !    

 

Lire la suite

Rouge impératrice de Léonora Miano

26 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans africains

Je viens de passer deux semaines à lire ce roman de 674 pages.

Durée exceptionnelle pour un roman lu "d'une traite", sans aucune autre lecture en parallèle,  mais que j'ai pourtant eu envie de laisser tomber à de nombreuses reprises pendant ma lecture de sa première moitié ! 

Un roman foisonnant, écrit dans une langue employant énormément de mots africains, existants ou inventés (avec un glossaire en fin de volume que je n'ai découvert qu'à la fin, véritable inconvénient des livres numériques!) 

Une histoire d'amour et une intrigue politique se croisent en 2124, dans un pays d'Afrique leader dans la confédération qui règne sur le monde après la chute des différentes nations européennes qui un siècle plus tôt se sont peu à peu dissoutes sous l'afflux des crises migratoires et climatiques.

Retour des traditions millénaires, déterrées après le colonialisme, des cultes animistes ancestraux qui cohabitent avec les avancées modernes notamment en termes d'outils de communication servent de socle aux volontés politiques en germe qui doivent cependant éviter le retour des prédateurs internationaux et l'accueil des sinistrés - comme sont appelés les anciens colons repérables à leur absence de couleur.

Sur le plan des relations interpersonnelles, les femmes ont un vrai pouvoir, même si la polygamie est de mise, et les relations homosexuelles cachées même si non réprimées ! 

Ce roman m'a emportée dans un ailleurs étrange, d'autant que lu en temps de confinement, la description qui y est relatée de la chute des civilisations occidentale semblait d'un oracle troublant.

N'étant pas non plus très amatrice de dystopies ou uchronies, je suis ravie d'avoir opu ainsi cocher plusieurs items de mes challenges de lecture ... mais je pense me replonger désormais vers des valeurs plus sures et moins troublantes ! 

 

Lire la suite

Kim Ji young, née en 1982 de Nam-joo Cho

18 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans asiatiques (hors japonais)

Kim Ji Young a grandi dans une famille de parents très occupés. Le père, employé modèle ne gagnait pas assez pour satisfaire les besoins de la famille. Au fil de petits boulots à la maison, puis propriétaires de petits commerces, ils ont gagné assez d'argent pour permettre à leurs enfants de faire des études supérieures.

Bien sûr, le benjamin, seul enfant mâle, fut privilégié et libre de corvées domestiques, mais ce n'est qu'une fois à l'université que Kim Ji Young découvrit vraiment le triste sort des femmes coréennes, condamnées au foyer à plus ou moins courte échéance ! 

En effet, dès l'annonce d'une maternité, et au plus tard après l'accouchement, les femmes de sa génération se résignent à demeurer au foyer ! 

Et bizarrement c'est pour cela qu'on donne aux jeunes femmes les tâches les plus complexes, les dossiers les plus ardus ... parce qu'il n'est pas nécessaire de ménager leurs forces ... puisque elles ne restent dans les entreprises que quelques années ! 

Au début de ce roman, Kim Ji Young semble atteinte d'un dédoublement de personnalité : elle se met à parler avec les intonations de sa mère,  copiant son apparence et ses attitudes.

L'auteur déroule ensuite la vie de cette petite fille sage, étudiante studieuse, jeune épouse / communicante de choc / mère de famille ... jusqu'au craquage ! 

S'ensuit une description de la vie au travail des jeunes coréennes entre harcèlement et burn-out jusqu'au chapitre de conclusion où la parole est donnée à un psy des plus machistes ! 

Un roman disparate, dont la deuxième moitié prend l'allure d'un documentaire ou d'un ouvrage de sociologie avec pour fil rouge la vie de l'héroïne. 

un roman que j'ai beaucoup apprécié ! 

Un auteur dont je vais guetter les prochaines productions ! 

Lire la suite

Les cuisines du grand Midwest de J. Ryan STRADAL

16 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Un roman sur une cuisinière, mais pas que 

Un roman sur la cuisine, mais pas que

Un roman sur le Midwest américain : oui ! 

Peu de temps après la naissance d'Eva, sa fille, Cindy, les quitte laissant Lars, son cuistot de mari, élever seul la petite, qu'il initie à la gastronomie dès son plus jeune âge.

Au décès de Lars, elle est recueillie par un oncle et une tante, et grandit atypique dans une petite ville du Middle West à une heure de route de Minneapolis. 

Si certains ont l'oreille absolue, Eva a le goût absolu et décroche son premier job en cuisine après avoir détecté l'ensemble des composants d'un plat de poissons d'un restaurant gastronomique du coin. 

Avec la cuisine et des cuisinières comme fil rouge du roman, on sera conduit des plantations de piments d'Eva ado, à des expériences culinaires pour initiés, en passant par des concours de pâtisserie paroissiaux et à la fréquentation d'œnologues de haut vol.

Le dernier chapitre réunira les fils épars mais j'avoue avoir été perdue au cours du deuxième tiers de ce roman sans trop comprendre où l'auteur voulait m'emmener ... 

Un dernier regret : ne pas avoir en fin de volume la récap' des recettes réalisées ; quelques une figuraient dans le roman ... mai spas toutes, dommage ! 

 

Lire la suite

L'apiculteur d'Alep de Christy Leftery

16 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans grecs, #Romans méditerranéens

Quand Nuri a découvert les ruches de son cousin Mustafa, il a eu le coup de foudre pour les abeilles et a brisé le cœur de son père qui l'aurait bien vu reprendre les commerce familial de soieries.

Nuri vit à Alep avec son épouse Nafra, artiste peintre et leur fils Sami de 7 ans.

Mais la guerre éclate. Des vandales brûlent les ruches. Sami meurt d'une balle perdue et sa mère perd la vue suite à ce choc.

Le roman alterne les scènes dans un foyer de réfugiés, dans le Sud de l'Angleterre et le récit du périple de Nuri et Afra pour quitter la Syrie.

Après la mort de Sami, ils ont quitté Alep, avec pour objectif de rejoindre Mustafa, déjà parti pour l'Angleterre. Mustafa qui les guide à distance en leur laissant mails ou sms que Nuri récupère épisodiquement au hasard de ses possibilités de connexions internet dans ce long exode.

Entre passeurs qui proposent des bateaux de fortune, camp de réfugiés sur une île grecque, puis à Athènes, passeurs douteux, Christy Lefteri, forte de son expérience dans une ONG à Athènes, parvient à nous faire vivre le voyage de ces deux migrants.

Sans pathos ni mièvrerie, ce roman donne à voir les conditions d'exode, et de rebond quand arrive enfin le bout de l'errance 

Une belle découverte. Un auteur à suivre.

 

Lire la suite

Sanction de Ferdinand von Schirach

12 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans allemands et d'Europe de L'Est, #Nouvelles

J'ai découvert Ferdinand von Schirach lors d'un voyage à Berlin, où j'avais emporté dans mes bagages "Le hérisson", un de ses recueils de nouvelles.

J'avais beaucoup apprécié son style concis et percutant et dès le retour, je m'étais mise en quête de ses autres ouvrages.

Depuis, je les lis dès parution ! 

Dans celui-ci, on découvre lue la sanction n'est pas toujours punition, que des crimes peuvent rester impunis, ou en entraîner de nouveaux.

Bref, un recueil qui dévoile les côtés noirs de l'âme humaine, révèle que la vengeance peut se manger très froide, et qu'il ne faut pas embêter les gens calmes ! 

Un régal !  

 

Lire la suite

Le tigre de Joël DICKER

10 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Contes

Toujours en mission de réduction de mes Piles-A-Lire, j'ai retrouvé ce court roman-conte au fin fond de ma liseuse ... 

Au début du XXème siècle, un tigre sème la terreur dans une région de Sibérie où les paysans sont déchiquetés à coup de griffe.

Le tsar s'émeut et promet une forte récompense - le poids de l'animal en pièces d'or -à qui parviendra à le tuer.

Ivan, un jeune homme de Saint Petersburg décide lui aussi de partir à l'aventure.

Il suivra les traces du tigre ... 

Et bien non ! je ne raconterai pas la fin de ce conte superbement illustré 

Une courte lecture, pour un ouvrage qui n'aurait pas dû traîner si longtemps dans les tréfonds de ma bibliothèque électronique ! 

 

Lire la suite

La chambre des officiers de Marc Dugain

10 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français

Il est des moments propices à l'exhumation de livres bien rangés au pied de piles tant virtuelles que physiques ... C'est ainsi que j'ai (re)trouvé récemment ce premier roman de Marc Dugain, que j'ai lu d'une traite.

Adrien jeune ingénieur des Arts & Métiers est incorporé comme officier du génie, aux premiers jours de la guerre de 14

Sa première sortie sera la dernière. Envoyé inspecter les bords de la Meuse pour y trouver l'endroit propice où construire des ponts de secours, il reçoit une balle allemande qui lui emporte le bas du visage.

Il passera le reste de la guerre dans "La chambre des officiers" de l'hôpital du Val de Grâce où d'opération en opération il ne retrouvera pas son visage d'avant mais pourra remanger et parler.

Autour de lui, ses compagnons d'infortune, plus ou moins déglingués, plus ou moins réparables, avec qui il s'épaule, il se soutient ... A plusieurs, on est plus forts pour encaisser le regard des proches qui, eux, ne peuvent cacher leur horreur  

Un roman sur l'amitié, la résilience, sur les horreurs de al guerre 

Mais aussi sur la vie qui reprend, qui continue ... 

Lire la suite

La maîtresse des épices de Chitra Banerjee DIVAKARUNI

10 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans asiatiques (hors japonais)

Enfant, Tilo disait la bonne aventure, et enrichissait ces parents grâce aux dons des personnes qui venaient la consulter.

Lorsqu'un cataclysme détruisit son village, elle en réchappa miraculeusement et devint l'inspiratrice des pirates qui l'avaient capturée ... jusqu'à la tempête, dont elle fut la seule survivante 

Elle échoua sur une île mystérieuse où elle fut initiée au pouvoir des épices, à l'alchimie de leurs combinaisons ... 

Sa formation achevée, elle fut envoyée à Oakland, munie de règles très sévères : cacher sa féminité, ne jamais s'attacher ni à ses clients ni à aucun homme au risque de perdre ses pouvoirs ... 

Mais Tilo n'est pas obéissante ...

Un roman sur les épices, sur les odeurs, sur la cuisine, sur les relations hommes-femmes, sur la difficulté des émigrés, et l'incompréhension inter-générationnelle, un roman sur la vie 

Un roman bien plus indien qu'américain ... 

Un roman qui m'a transportée bien loin ... de mon confinement ! 

Lire la suite

Pizza aux pruneaux (Leo Loden 6) de CARRERE & ARLESTON

6 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #BD & romans graphiques

Une BD trouvée à la médiathèque du village voisin, le dernier jour d'ouverture avant le confinement, d'un auteur que je ne connaissais pas encore ! 

Une histoire assez simple au rythme très rapide, pour cette course-poursuite trépidante entre Marseille et Nice ! 

Des personnages sympathiques, des méchants très méchants, quelques gags, bourré de clichés mais globalement très bon enfant ! 

Un album à mettre dans presque toutes les mains :) 

Dès la réouverture, j'en emprunterai d'autres ! 

Lire la suite