Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

essais

La femme brouillon d'Amandine Dhée

16 Juillet 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français, #Essais

Devenir mère.

Attendre un enfant.

Le féminisme est-il soluble dans la maternité ? 

Peut on rester soi même en devenant mère ? 

Devenir autre de par cet autre qui vit en soi, s'en évade mais nous rend captive de ses besoins de son sourire ... 

Tels sont les grands thèmes développés par l'auteur dans cet essai autobiographique qui montre qu'on peut toujours raisonner même enceinte, même jeune mère quand l'exploit consiste à garder encore un peu de temps à soi ... 

Et quoi de mieux que sécher un déjuener dominical pour garder ce précieux moment ! 

Un ouvrage que j'ai trouvé bien trop court tant je me suis reconnue (35 ans après) dans les situations évoquées ! 

A mettre entre les mains de toutes les femmes, enceintes ou pas !

Je remercie vivement ma fille de l'avoir partagé !

 

Lire la suite

Téléréalité : la fabrique du sexisme de Valérie REY-ROBERT

28 Juin 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais, #sociologie

Valérie Rey-Robert est sociologue et amatrice de téléréalité. 

Dans cette essai elle en décrypte les codes et donne à voir le sexisme omniprésent, l'homophobie et l'humiliation latente dont sont victimes les femmes qui y participent. 

Dictature du look, comparaisons des choix, chirurgie esthétique, conformité aux normes associés à des commentaires violents sur l'apparence, tout est fait pour renforcer la position inférieure des femmes.

Toutes leurs actions sont commentées, alors que celles de leurs partenaires mâles sont souvent glorifiées en des caricatures grossières : la putain vs le macho tombeur ... 

L'auteur montre (et démontre)que dans ces farces hétérosexuelles les femmes ne peuvent prétendre qu'à 3 rôles vierge / maman / putain ... 

Peu friandes de ces émissions que je ne regarde pas, la lecture de cet essai m'a conforté dans mes choix ! 

Mais je m'étonne qu'à l'heure des #metoo, de lutte contre les violences faites aux femmes et du renouveau du féminisme, ces émissions continuent d'être programmées, déclinées et laissées à la vue des plus jeunes ! 

Lire la suite

Trois mois sous silence – Le tabou de la condition des femmes en début de grossesse de Judith Aquien

6 Juin 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Ah ces trois premiers mois de grossesse quand on sait qu'on attend un bébé, mais qu'il ne "faut pas le dire" 

Au cas où, la grossesse ne se poursuive pas, au cas où le bébé soit non viable et que la nature fasse son œuvre, au cas où ... 

Trois mois de transformation du corps, d'un afflux d'hormones, de troubles digestifs, d'une fatigue impressionnante sans que ni le corps médical ni les services de Ressources Humaines prennent cette situation en considération ! 

Et que dire des fausses couches, cachées, subies, non reconnues et non verbalisées qui plombent le moral et qui sont toujours taboues hors des forums et sites spécialisés. 

Cet essai a le grand mérite de lever le voile, d'essayer de faire bouger les lignes et de favoriser la prise en compte, la reconnaissance de ces trois mois 

A mettre dans le plus grand nombre de mains ! 

Lire la suite

Les infiltrés - Comment les cabinets conseil ont pris le contrôle de l'Etat de Matthieu Aron

31 Mai 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Gestion de la pandémie, stratégie électorale, grand débat ... Depuis quelques années l'Etat français, comme les autres, fait de plus en plus appel à des cabinets conseils qui l'assistant pour détecter les tendances', proposer des pistes de réflexion, voire de nouvelles organisations. 

Payés a prix d'or, des millions d'euros leur ont été déversés pour des résultats médiocres voire inexistants. 

Matthieu Aron analyse se phénomène en remontant à la présidence de Nicolas Sarkozy, là où tout s'est emballé ! 

A l'image de ce qui se passe dans les grandes entreprises, l'état a soudainement   renonce à l'utilisation de ses super cervaux et a préféré ceux formatés, bien polis et maîtrisant le sabir franco anglais en vogue dans ces cercles. 

Résultat : les gestionnaires ont pris le pas sur les acteurs du coeur de métier, clés tableaux de reporting fleurissent et les indicateurs sont au beau fixe quand la situation du terrain se dégrade ! 

Un essai qui complète a merveille les constats énoncés par Nicolas Mathieu dans Connemara.

Tout n'est peut être pas encore perdu ! Il faudrait juste limiter leurs champs d'intervention, plafonner leur rémunération et les confronter plus souvent au réel.

Et pourquoi pas passer de la sacro-sainte volonté de maîtrise des effectifs de l'état, des entreprises publiques, a une analyse des dépenses de fonctionnement globales, un coût complet des investissements (usage et maintenance inclus) pour des choix financiers enfin pertinents ! 

Lire la suite

Nauru, L'île dévastée de Luc Folliet

26 Mars 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Honnêtement, si je ne m'étais pas engagée dans le challenge Globe trotter des lecteurs de Babelio, jamais je n'aurai déniché cet essai  passionnant qui montre comment l'île de Nauru a dégringolé en quelques années du pays au plus fort PIB par habitant à un pays assisté ! 

La richesse de Nauru : le phosphate : des millénaires de fientes d'oiseaux transformées en phosphate quasi pur dont les voisins australiens et néo-zélandais avaient un impérieux besoin pour développer leur agriculture ! 

C'est ainsi que tout a commencé pour Nauru, petite île du Pacifique, intégrée dans l'Empire britannique comme tant d'autres, mais qui grâce à cette découverte s'est faite exploiter par ses grands voisins au cours du XXème siècle avant d'en reprendre - malheureusement - l'exploitation à son compte.

A son indépendance en 1968, les contrats furent renégociés au profit de la toute jeune république et son PIB par habitant dépassa les 20000 $/ habitant : supérieur à celui des pays du Golfe.

Conséquence : plus personne n'avait besoin de travailler, l'argent coulait à flots, les achats de biens de consommation ont explosé, il n'était plus nécessaire pour les habitants de vivre de la pêche, ni de marcher, ni de cuisiner ... tout était à portée de dollars, alors pourquoi faire des efforts ou réparer ... 

Les voitures, 4x4 rutilants de grandes marques sont arrivés par avion puis, quand ils sont tombés en panne, ils ont été remplacés aussitôt, les anciens jonchant les bas-côtés de l'unique route faisant le tour de l'île.

Les politiciens se sont remplis les poches, dépensant sans compter et succombant aux sirènes de consultants, de promoteurs véreux, achetant à prix d'or des quartiers entiers de Melbourne, des hôtels de luxe dans les îles avoisinantes, mais sans forcément savoir les gérer, et ont souscrit de nombreux emprunts  ... et quand les gisements se sont taris, l'argent a manqué, les infrastructures se sont détériorées et les dettes ont grevé les maigres profits qui entraient encore ...

Alors il a fallu trouver de nouveaux revenus comme ceux du blanchiment pour la mafia russe quand l'île multiplia les officines sur une seule adresse ! Et l'île devint un paradis fiscal ! 

A défaut d'avoir su gérer la manne du phosphate, d'avoir sécurisé ses investissements, Nauru est aujourd'hui un pays assisté qui, moyennant un vote favorable à l'ONU pactise avec Taïwan ou la Chine selon le volume des investissements de l'une ou de l'autre ... 

Une histoire édifiante et triste ! 

Lire la suite

Au Japon ceux qui s'aiment ne disent pas je t'aime de Elena Janvier

16 Mars 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais, #sociologie

Une heure d'attente entre deux cours au Collège de France, et hop, l'occasion était toute trouvée d'aller patienter dans les rayons de la librairie Eyrolles où ce petit recueil m'a attiré l'œil.

Composé sous forme d'un abécédaire, ce recueil consigne les différentes les plus courantes constatées dans leur vie d'expatriées au Japon par rapport à leurs habitudes françaises.

On y retrouve pêle-mêle, des faits de la vie courante comme le verrouillage des portes qui se fait dans le sens opposé ou des différences comportementales et culturelles, comme par exemple,  le fait que les japonais ne disent jamais 'Non', auquel ils préfèrent le 'c'est impossible'.

D'autres différences apparaissent dans des petites choses : par exemple, le soin porté aux objets de porcelaine cassés où la ligne de cassure peut être réparée par une soudure à l'or fin, le kintsugi, ou l'absence d'ostentation et de priorité donnée à l'apparence quand des kimonos ordinaires peuvent être doublés de soie de grand prix ... 

Autre fait qui m'a étonnée : le fait que pour valider un document officiel, les japonais apposent un sceau personnel, dont ils ont soigneusement choisi la typographie et qu'ils trempent dans de l'encre vermillon.

PAr ailleurs, il n'y a pas de différence dans le boutonnage des vêtements entre hommes et femmes, c'est toujours le pan gauche sur le droit (comme pour les hommes chez nous) ... sauf pour les morts, où c'est l'inverse ! 

Bref un tout petit ouvrage mais ù j'ai appris plein de choses ! 

Lire la suite

Le parfum des fleurs la nuit de Leila Slimani

13 Février 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

A l'instar de JAkuta Alikavazovic qui avait passé une nuit au Louvre, Leila Slimani a été invitée à passer une nuit au Musée de Punta della Dogana à Venise. 

Peu amatrice d'art contemporain , on la suit déambuler dans les allées du Musée, s'interrogeant sur l'art, jusqu'à ce qu'une œuvre la touche et la plonge dans ses souvenirs d'enfance.

Souvenir de l'odeur de ce jasmin dont on ne perçoit le parfum que la nuit, mis en conditions sui particulières par un artiste qui lui fait prendre le jour pour la nuit pour que ces effluves baignent les visiteurs.

Souvenirs de son enfance donc, puis réflexions sur son rapport à l'art, sur la création, sur sa façon d'écrire ... 

Mémoire de son père, de son exil, du déchirement entre deux pays ... 

Une nuit, une nuit hors du temps dans un cadre magnifique, où l'art bouscule et fait émerger peurs et sentiments les plus profonds 

D'autres livres de cette collection 'Ma nuit au musée' m'attendent. 

JE me réjouis d'avance de m'y plonger bientôt 

 

 

Lire la suite

Et tes parents, ils font quoi ? d'Adrien Naselli

31 Janvier 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais, #sociologie

Adrien Naselli est un ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, aujourd'hui journaliste.

Son père est conducteur de bus, sa mère secrétaire, ils vivent en province.

Au fil de ses études, puis de ses rencontres, Adrien Naselli s'est intéressé à ceux qu'il nomme des "transfuges de classe", ces personnes qui ont fait des études loin de celles qui prévalent dans leur milieu d'origine.

Dans ce recueil, il s'intéresse particulièrement aux parents de ces personnes, et décrit ensuite les regards croisés des parents sur leur enfant et des enfants sur leurs parents.

On retrouve le rejet, la crainte, le culot d'être parti, le décalage entre soi et ceux de la famille qui sont restés dans la lignée, les revanchards qui réalisent le rêve des parents, mais surtout des familles qui ont sacrifié beaucoup de choses pour que leur enfant aille au bout de ses études, des enfants qui ont multiplié les jobs pour financer des études auxquelles ils consacraient le reste de leur temps, développant une concentration bien plus élevée que celle de leurs congénères.

On mesure le fossé qui sépare les 'bien-nés', à tout ce qui est hors du champ scolaire : les séjours linguistiques, la fréquentation de lieux culturels, l'aisance dans les dîners, la facilité à s'exprimer, et les très grandes bases de culture générale lentement instillées depuis leur enfance  ... les transfuges, eux, doivent tout apprendre en accéléré, ... et ils gardent plus facilement les pieds sur terre, connaissent le prix des choses ...

Parmi les personnes qui ont accepté de jouer le jeu d'Adrien Naselli, on retrouve Aurélie Filipetti, Ali Rebeihi, et bien sûr Annie Ernaux qui vient parler de son expérience et de ses premiers romans en toute fin d'ouvrage. 

Un ouvrage qui montre qu'il faut oser, ne pas se limiter, et travailler, encore travailler à l'école, passer outre les profs qui rabaissent et profiter de toutes les mains tendues pour atteindre son but ...

Une écriture fluide, des cas pertinents, un livre à diffuser largement ! 

Je remercie NetGalley et les Editions Jean Claude Lattès qui me l'ont adressé 

#Ettesparentsilsfontquoi #NetGalleyFrance

 

Lire la suite

Libérées ! (Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale) de Titiou Lecoq

19 Janvier 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans français, #Essais, #sociologie

J'aime beaucoup l'écriture de Titiou Lecoq, dont je ne ratais jamais les chroniques hebdomadaires sur Slate qui se sont achevées (snif !) tout récemment. 

Je l'avais même rencontrée, grâce à Babelio, après avoir lu sa biographie de Balzac "Honoré et moi". 

Ma fille m'a passé récemment cet essai féministe qui démarre avec une chaussette qui traîne par terre, et qu'elle décide de ne pas ramasser ... et cette chaussette va devenir invisible pour tous les membres de sa maisonnée sauf les siens et cristallisera toutes ces injonctions 'féminines depuis la nuit des temps' qui permettent de se réjouir d'une maison bien rangée, d'une cuisine étincelante et de piles de linge bien alignées ... 

Mais au bout du compte n'est-ce pas les femmes elles-mêmes qui s'obligent à ces activités, qui s'interdisent de briguer des postes à plus hautes responsabilités parce qu'elles sont mères ou souhaitent le devenir ? 

Quelle est la réelle part de misogynie et de plafond de verre vs le fait de ne même pas essayer ? 

De nombreuses pistes de réflexions et notamment celle qui vise à ne plus se poser en victime ! 

Une lecture salutaire à mettre entre toutes les mains ! 

 

Lire la suite

Seins, en quête d'une libération de Camille FROIDEVAUX-METTERIE

6 Novembre 2021 , Rédigé par Bill Publié dans #Essais

Ma fille m'abreuve en ce moment d'essais féministes et autres ouvrages sur les rapports des femmes à leurs corps.

Celui-là consacré aux seins évoque le rapport des filles à leur poitrine naissante et l'impact du regard de leur proches sur cette acceptation de leur féminité.

LEs seins, ce furent aussi les combats des féministes des années 60 qui 'brûlaient' leurs soutien-gorge, avec, aujourd'hui l'écho des no-bras.

Symbole d'une sexualité libérée, d'une maternité sanctifiée ...

En pomme, poire, œuf au plat, gant de toilette, petits, gros, trop petits,  précoces, trop gros, tardifs, fiers, siliconés, push-upés, minimisés, malades, enlevés, reconstruits, détruits, massacrés ... cet essai aborde la question des seins sous tous ses aspects et sous toutes leurs formes donnant la parole à des femmes de tous ages et de toutes conditions pour qu'elles racontent l'histoire de leur relation avec eux ! 

Passionnant et instructif ! 

A mettre entre toutes les mains !

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>