Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

romans japonais

Yamabuki d'Aki Shimazaki

22 Mai 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Avec ce roman, Ali Shimazaki clôt le cycle 'Au cœur du Yamato'. 

On y fait la connaissance de Aiko Toda, qui alors qu'elle divorçait d'un mariage arrangé, elle a rencontré dans un train un jeune homme. 

Coup de foudre réciproque entre la jeune femme et le cadre de l'entreprise Goshima, et cela fait maintenant plus de cinquante ans que leurs vies s'écoulent côte a côte. 

Comme les autres romans du cycle, celui ci est empreint d'une grande douceur. 

Vieux couple toujours amoureux, qui a partagé tant de choses et qui,se protègent l'un l'autre dans l'arrivée du grand âge.

Un nouveau roman de l'auteur vient de paraître. Je ne vais pas tarder à m'y plonger. 

 

Lire la suite

Au cœur du Yamato 4 – Tsukushi d'Aki Shimazaki

11 Avril 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Dans ce quatrième volet du cycle de Yamato, on retrouve Yûko, la belle et jeune réceptionniste de la firme Goshima, dont Takashi Aoki était tombé amoureux dans le 1er tome du cycle.

Yûko, suite aux différentes pressions de sa famille, avait renoncé à cet amour réciproque pour épouser le fils du directeur de la banque Sumida, actionnaire principal de Goshima ... 

Elle a eu une fille, Mitsuba, de sa liaison avec Takashi Aoki, mais son mari l'a toujours considérée comme sa propre fille.

Le jour de la fête des 13 ans de sa fille, Yûko trouve une jolie boîte d'allumettes, publicité d'un bar ... 

Tout doucement, comme dans ses autres romans, Aki Shimazaki va nous dévoiler les secrets de ce couple, les souvenirs de Yûko qui remontent à la surface à l'occasion d'un voyage où elle croise un ancien cadre de chez Goshima.

Avec douceur, tendresse, presque sans un bruit, les vies se déroulent, se croisent, se mêlent et s'entrecroisent au fil de ces quatre (et bientôt) cinq romans que j'aimerais voir durer bien plus longtemps ...

Yûko et Takashi se reverront-ils dans le dernier tome ?

A suivre ... 

Lire la suite

Tant que le café est encore chaud de Toshikazu KAWAGUCHI

12 Mars 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Le café Funiculi Funicula de Tokyo a une réputation étrange : il permettrait de voyager dans le temps. 

Mais ce voyage est soumis a tellement de conditions et a fait tant de frustrés que cette réputation n'est plus qu'une légende urbaine ... 

Alors qu'il faut simplement respecter quelques règles : 

- il faut boire le café tant qu'il est encore chaud à défaut de rester coincé quelque part, ou de devenir un fantôme

- il faut que la personne qu'on souhaite rencontrer soit déjà venue dans ce café

- on ne peut pas changer le futur 

- une seule table permet ce voyage, mais on ne peut s'y asseoir que quand elle est libre, or une femme y est toujours attablée !

Dans ce récit émouvant quatre femmes vont tenter l'expérience. 

Chacune dans un but différent, mais chacune trouvera dans cette expérience la paix qu'elle recherchait 

Un roman bien trop court, j'aurais ailé rester bien plus longtemps dans ce café où les blessures des différents personnages apparaissaient peu à peu, par petites touches, avec une pudeur digne d'Aki Shimazaki ou Ito Ogawa. 

La belle découverte d'un nouvel auteur japonais dont je vais suivre les prochaines traductions 

Lire la suite

Au cœur du Yamato 3 – Tonbo d'Aki Shimazaki

4 Mars 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Après Mitsuba et Zakuro, je poursuis ma lecture des romans du cycle du Yamato d'Aki Shimazaki. 

Celui-ci est plus directement centré sur les blessure d'enfance, sur la prose en compte par des enfants des actes de leurs pères , quelque répréhensibles ou désespérés qu'ils aient été. 

On y retrouve des personnages croisés dans les volumes précédents et qui traversent celui-ci comme Monsieur M, ou qui en sont le personnage principal, comme Nobu, déjà croisé dans Mitsuba, où il était un collègue de Takashi Aoki. 

Ce roman nous plonge également dans le système éducatif japonais, où, en complément des écoles 'officielles, de nombreuses officines préparent les élèves aux examens nationaux, en complétant le cursus principal de cours de musique ou d'ancrage traditionnel. 

Comme à son habitude, Aki Shimazaki nous gratifie d'une plume précise, ciselée où les sentiments sont décrits avec pudeur, et où les actions d'aujourd'hui portent toujours le souvenir du passé. 

Je me régale à la lecture de ces romans que je savoure chaque mois, m'interdisant de les lire plus rapidement pour avoir le plaisir de les faire durer. 

A suivre, donc, le mois prochain !

Lire la suite

Au coeur du Yamato 2 - Zakuro (grenade) d'Aki Shimazaki

10 Février 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Deuxième volet du cycle 'Au cœur du Yamato', Zakuro est centré sur Tsuyoshi Toda, un des responsables de l'entreprise Goshima de Tokyo, où travaillait Takashi Aoki dans le volume précédent du cycle. On apprend notamment que Tsuyoshi Toda avait été un farouche défenseur de la prise en charge par l'entreprise des frais d'études de Takashi suite au décès de son père. Mais là s'arrêtent les liens avec Mitsuba.

Le cœur de Zakuro concerne les relations entre Tsuyoshi Toda et son père. Ce dernier, envoyé en Mandchourie puis fait prisonnier en Sibérie pendant la seconde guerre mondiale, n'en est jamais revenu. Son épouse est persuadée qu'il est toujours vivant mais il n'a jamais donné signe de vie, ni n'a figuré sur les listes de japonais morts en Russie ... 

Zakuro a interrompu ses études pour prendre en charge sa mère et ses jeunes frères et sœurs et, par un travail acharné est arrivé à un poste de responsabilités, s'est marié mais n'a pas eu d'enfants.

Et un beau jour, il apprend qu'un de ses amis a cru reconnaître son père à Los Angeles ! 

Les retrouvailles du père et du fils seront émouvantes, et c'est par une longue lettre que le père donnera les raison s de son silence et de sa non-réapparition.

Un roman tout d'émotion contenue, où on découvre par petites touches les rigueurs de la vie japonaise dans les années 40 à 70.

Aki Shimazaki déploie son immense talent dans la description de la vie des familles, de sacrifices filiaux, en espoirs maternels 

Ce second volume confirme le précédent et me donne envie de découvrir rapidement le tome suivant :) 

A suivre, donc ! 

 

Lire la suite

Mitsuba (cycle Au coeur du Yamato 1) d'Aki Shimazaki

11 Janvier 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

J'ai mis la main récemment sur les cinq volumes du Cycle 'Au cœur du Yamato' d'Aki Shimazaki qui commence par Mitsuba (trèfle).

Dans ce court roman qui se situe au début des années 80, Aki Shimazaki nous raconte la vie de Takashi Aoki, employé modèle de la compagnie Goshima de Tokyo, où son propre père s'est épuisé.

Corvéable à merci comme tous les jeunes gens à potentiel, il est régulièrement réquisitionné le week-end pour accompagner des visiteurs étrangers dans la découverte du Japon, ses compétences linguistiques étant très appréciées. On lui a même promis un poste d'attaché commercial à Paris ... 

Il tombe amoureux de Yûko Tanase, la belle et jeune réceptionniste. Ils se retrouvent dans un café après leurs cours de français et tombent amoureux, envisagent le mariage ... 

Mais le fils du banquier et principal financier de la firme Goshima a des vues sur Yûko ... 

Dans son style toujours simple et précis, avec peu de mots, Aki Shimazaki nous montre ici la fêlure qui s'élargit peu à peu entre l'attachement de Takashi à son employeur et ses sentiments amoureux, le besoin d'équilibre entre vies personnelle et professionnelle, si évident pour nous mais totalement impensable dans le Japon des années 80.

Dans un Japon encore bien féodal, l'assujetissement des employés est de mise, et la prise d'indépendance ne se peut que par une rupture brutale.

La conclusion de ce roman, située quelques années plus tard, montre l'évolution de Takashi ... 

Ce premier volume d'une pentalogie, m'a donnée envie de me plonger rapidement dans le tome suivant :) 

A suivre, donc ! 

Lire la suite

Hôzuki d'Aki Shimazaki

4 Octobre 2021 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Hôsuki, en japonais, c'est le physalis, l'amour en cage aux baies orange vif enchassées dans une coque transparente.

Une branche portant deux de ses baies était posée sur le bébé que Mitsuko a trouvé dans le casier de  consigne d'une gare. Bébé qu'elle a gardé, fait enregistre comme le sien et qu'elle élève depuis 7 ans.

Propriétaire d'une boutique de livres d'occasion, elle supplémente ses revenus en étant hôtesse dans un bar un soir par semaine.

Un jour, elle reçoit la visite de la femme d'un diplomate venant lui acheter des livres de philosophie pour son mari, en poste en Allemagne et qu'elle va rejoindre bientôt.

L'amitié entre leurs enfants incitera la cliente a ouvrir son cœur et à dévoiler ses secrets.

Comme dans ses précédents romans, j'ai aimé retrouver la douceur de l'écriture et des situations dépeintes par Aki Shimazaki. Factuelle, avec des touches sensibles elle nous décrit l'amitié naissante entre les deux enfants et le rapprochement imperceptible entre ces deux femmes que tous sépare.

Un roman délicat, une écriture sensible, un auteur dont il me tarde de découvrir les prochaines productions.

Bref, un excellent moment de lecture :)

Lire la suite

La république du bonheur de Ito Ogawa

17 Janvier 2021 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Où j'ai retrouvé Hatoko qui tient toujours la papeterie familiale et la fonction d'écrivain public.

Elle s'est mariée avec Mitsurô et, grâce à sa petite fille, elle découvre les joies de la maternité, même si elle n'a pas mis au monde QP.

Un temps d'adaptation à sa nouvelle vie, à gérer les sentiments avec la première épouse décédée de Mitsurô, puis, aprè savoir rencontré sa famille,ils ont pris la décision de vivre ensemble, Mitsurô déménageant son restaurant.

Un roman plus brouillon que le précédent, où l'accent est davantage mis sur la vie quotidienne de Hatoko.

On retrouve cependant en toile de fond quelques lettres écrites pour des clients ayant à clore des vieilles rancunes ou devant faire la paix avec un mort afin d'en porter enfin le deuil.

Les amis sont eux aussi laissés un peu de côté, mais j'ai apprécié les promenades dans les bois, les descriptions des feuillages si apaisantes ... 

Une suite semble nécessaire pour terminer ce cycle en laissant les personnages vivre leur vie, ce volume ne peut pas être le dernier ...

A suivre, j'espère ! 

Lire la suite

Maïmaï d'Aki Shimazaki

20 Novembre 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Je n'ai pas su résister, et j'ai inscrit un autre roman d'Aki Shimazaki dans ma dernière commande à la médiathèque ...

Et comme d'habitude je me suis régalée de cette prose ciselée, qui, ici met en scène Tarö, un jeune adulte dont la mère vient de décéder.

Tarô est sourd muet mais arrive très bien à communiquer entre langue des signes et écriture sur un carnet. Il est artiste peintre et travaille également dans une agence de mannequin où il a rencontré sa petite amie.

Alors qu'il réaménage la librairie de sa mère en atelier / galerie, il retrouve une amie d'enfance, perdue de vue depuis leurs 7 ans ... 

Un roman tout en douceur qui va dévoiler peu à peu les zones d'ombre de la vie de Mitsuko, la mère de Tarô, les secrets de leur histoire familiale qui impacteront - ou pas la suite de la vie de Tarô.

Un roman délicat, une écriture sensible, un auteur dont il me tarde de découvrir les prochaines productions.

Bref, un excellent moment de lecture :)  

Lire la suite

Fuki-no-tô d'Aki SHIMAZAKI

13 Novembre 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans japonais

Atsuko a une vie paisible et heureuse depuis qu'elle a repris la ferme de ses parents et qu'elle la convertit en exploitation biologique.

Son mari, après une incartade amoureuse, est devenu un bon mari et bon père. A leur départ de la grande ville, il a fondé sa propre revue.

Son activité augmentant, Atsuko cherche une assistante pour la décharger de travaux comptables et participer aux récoltes. Après avoir rejeté plusieurs candidatures, elle reçoit celle d'une personne idéale.

Lors de leur entretien préliminaire, elle découvre que cette Madame Enju n'est autre que Fukiko Yada, cette lycéenne avec qui elle avait entretenu une correspondance sur un cahier qui passait de l'une à l'autre, du temps de leur dernière année de scolarité, lors de leurs trajets en bus entre leurs lycées respectifs et leurs domicile.

Fukiko Yada s'était mariée très jeune et elles s'étaient perdues de vue. Maintenant qu'elle divorce, elle cherche un emploi.

Peu à peu par petites touches un amour naîtra sur les réminiscences de cette amitié adolescente ...

Au delà des années perdues, de la vie, des enfants, Aki Shimazaki nous dévoile ici l'histoire d'une passion amoureuse qui emporte tout mais dans une tendresse qui permet de préserver teutes les personnes qui de près ou de loin en auraient pu être blessées.

Comme à son habitude, dans une écriture toute en douceur et en finesse, Aki Shimazaki nous emporte dans son monde, un Japon campagnard et tranquille qui cache des passions.     

  

Lire la suite
1 2 3 4 > >>