Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

romans d'ailleurs

Big Daddy de Chahdortt DJAVANN

11 Mai 2022 , Rédigé par Bill & Marie Publié dans #Romans d'ailleurs

Un roman choisi pour son auteur, sans rien connaître de l'histoire ! 

Je ne pouvais pas passer à côté d'un auteur qui me permettrait de cocher la case 'Azerbaïdjan' dans le challenge Globe trotter ! 

Et je suis tombée sur un roman nord-américain ! 

L'héroïne est la fille d'une iranienne et d'un américain, dont l'enfance a été marquée par un double drame : l'accident mortel de son frère, fauché sous ses yeux par une voiture qui voulait éviter un chien et le suicide de sa mère le jour de son dixième anniversaire. 

Elle a grandi dans des internats, ne voyant que rarement son père dont elle a suivi les traces devenant avocate, mais pénaliste, et refusant de le rejoindre dans son cabinet d'affaires ! 

Quadragénaire, divorcée, elle a décidé de devenir libraire.

Dans une première partie où je me suis un peu perdue, on la voit croiser la route d'un serial killer, qui la laisse tranquille puis s'intéresser au sort de Rudy, un gamin meurtrier.

Ils écrivent tous deux leurs histoires, deux récits de vie qui s'entrecroisent ; Tout jeune, Rudy a été recueilli par Big Daddy, voyou notoire qui  s'est chargé de son éducation. 

Apprentissage du tir sur cibles vivantes et humaines, assassinats en tous genres, jusqu'à ce jour où, à 13 ans Rudy a été arrêté, arme à la main, 5 cadavres autour de lui ! 

Un roman à l'écriture sèche et factuelle qui peine à donner de l'empathie envers les personnages. Exposé de faits, parfois horribles, mais sans qu'aucun affect ne transpire du récit, qui traîne en longueur jusqu'à la dernière partie.

Rudy sorti de prison, va vivre en accéléré et le rythme de la narration aura là de la peine à suivre le rythme trépidant de ses traversées des Etats-Unis ...

Un dernier chapitre étonnant clôture ce roman d'une excellente manière.

Bred, un roman qui ne mérite le détour que pour son dernier quart, mais quel quart ! 

Lire la suite

La sterne rouge d'Anthonythasan JESUTHASAN

15 Février 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Inspiré de faits réels, ce roman raconte l'histoire d'Ala, petite fille qui a grandi aux confins de la jungle sri-lankaise dans un territoire où s'affrontent Tigres tamouls et milices cinghalaises. 

D'une enfance à la violence omniprésente, entre un père perdu dans les fumées du cannabis, et une mère qui travaille (trop et trop loin) dans une pharmacie, on voit la petite fille, souvent seule, être la proie de vieillards lubriques.

L'assassinat du frère d'Ala brise la famille, un tsunami balaie une partie des survivants, et Ala, qui tente malgré tour de poursuivre des études secondaires se retrouve embringuée chez les Tigres Tamouls où elle apprendra le maniement des armes, endurcira son corps et deviendra membre des troupes d'élite et secrétaire du Chef, dont elle tombe amoureuse ! 

Choisie pour un attentat-suicide, qui sera annulé au dernier moment, Ala sera condamnée à 300 ans de prison. 

Et c'est de sa prison qu'elle noircit des feuilles et des feuilles de papier récit de sa vie, de cette vie de torture, de brimades et de souffrances.

Un roman dur, très dur, très violent qui donne à voir des traditions et coutumes tamouls, des croyances populaires, la crainte des sorcières, la pesanteur des traditions et les oppositions sanguinaires entre ethnies rivales.

Trop de violence, dès le début du roman pour que j'arrive à éprouver de l'empathie pour l'héroïne, qui de mauvais choix en acceptation sans borne, ne pouvait, malgré sa résistance physique et sa résilience, avoir un autre sort.

Je remercie Babelio et les Editions Zulma pour m'avoir adressé cet ouvrage dans le cadre de l'opération Masse Critique de janvier 2022.

Lire la suite

Ciel bleu de Galsan Tschinag

8 Janvier 2022 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Une enfance dans les steppes de Mongolie dans les années 50, tel est le thème de ce récit de Galsan Tscinag (emprunté comme d'habitude pour avancer dans mon tour du Monde !).

Une enfance nomade, où les  parents plantent la yourte au gré des pâturages où paissent leurs troupeaux de moutons, enfance rythmée par les saisons par les récits de cette grand mère adoptive, coup de foudre réciproque entre l'enfant et l'aïeule, enfance adoucie par le compagnonnage avec un chien, partenaire de toutes les sorties ...

Mais l'enfant grandit, son frère et sa sœur partent à l'école et ne reviennent qu'à la fin du trimestre, la grand-mère s'envole au pays du sel et le printemps reste coincé dans l'hiver.

Une enfance rude très dure, où la vie en pleine nature ne compense pas l'envie d'une vie plus douce, où les soins à apporter au bétail usent toutes les forces ... 

Un court récit d'une grave puissance. 

Un auteur que je découvre et dont j'ai apprécié le style sobre et sans fioritures, parfois aussi sec que les éléments qui balaient la steppe.

A lire !  

Lire la suite

Fast talking PI de Selina Tusitala Marsh

30 Décembre 2021 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs, #Poèmes

Pour continuer mon avancée dans le challenge Globe-trotter, j'ai récemment déniché ce recueil de poèmes de Selina Tusitala Marsh, originaire des îles de Tuvalu et Samoa par son ascendance maternelle.

Ecrits en anglais j'ai été bercée par la musicalité des textes, qui évoquent le roulis des vagues, les légendes anciennes et le sort des femmes toujours au service des hommes, des enfants, des Blancs de passage ... 

L'un des poèmes, attaque assez violemment Gauguin pour sa façon de s'être servi des femmes indigènes, et, pour son tableau 'deux nues sur une plage de Tahiti' de les avoir associées, déshabillées, décorées d'un éventail dans leur main,  d'avoir imposé leur moue boudeuse ...

Un autre évoque un écrivain et sa femme, notamment par le fait qu'elle ne peut se consacrer à l'écriture qu'après avoir exécuté toutes les tâches nécessaires pour le soin des enfants, de la maison, de son mari ... et avoir pris un emploi à plein temps pour gagner l'argent nécessaire au financement de leurs vies à tous !

Un troisième liste les envahisseurs Blancs, mêlant le nom de leurs bateaux à celui des officiers , des mutins, des sociologues ; tous ceux qui sont venus les envahir, les violer, les piller, les étudier comme des bêtes ... 

80 pages assez fortes et qui vont rester longtemps avec moi ... 

Une auteur dont je vais essayer de trouver d'autres œuvres ...

Lire la suite

Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite

11 Juin 2021 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Enfin ! 

Depuis l'année dernière, je recherchais désespérément un quatrième auteur océanien, après les classiques australiens et néo-zélandais et la plus exotique Sia Figiel des îles Samoa

Les éditions 10/18 m'on exaucée, en publiant les ouvrages de Célestine Hitiura Vaite, auteur tahitienne :) 

Elle nous entraîne dans le quotidien d'une famille, celle de Materena, mère de trois enfants, femme de ménage professionnelle.

Pito, son homme, vient de lui dire qu'ils devraient se marier, alors Materena rêve à sa robe, à l'organisation du mariage, au tour dans tout Papeete dans la voiture de sa cousine, ...

Des rêveries confrontées à la réalité, la paresse de Pito qui préfère passer son temps à boire aavec ses copains, de ses cadeaux étonnants : le congélateur qui tombe en panne et que Materena recycle en commode pour sa chambre.

Les mots locaux, à l'utilisation bien dosée nous plongent directement dans l'ambiance polynésienne, pas celle des plages de sable blanc, ni celle des expatriés qui cachent leur niveau de vie derrière les hauts murs de leurs immenses jardins protégés par des grilles sécurisées.

Un roman qui décrit la vie ordinaire, qui nous entraîne au cœur de cette famille d'un milieu populaire, qui nous fait partager sa vie. celle de sa famille élargie (oh, le nombre de cousins) ... tout comme si pour un moment, nous y étions accueillis.

J'ai beaucoup apprécié le rythme du roman renforcé par son découpage du roman en chapitres courts comportant chacun une anecdote mettant en scène un membre de la parentèle de Materena.

Je vais très bientôt craquer pour les deux tomes suivants de cette trilogie, tant j'ai apprécié cette lecture :) 

A suivre donc ! 

 

Lire la suite

Dérangé que je suis d'Ali Zamir

25 Juillet 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Dérangé est un jeune docker qui, chaque matin, espère pouvoir participer au déchargement des bateaux et monnayer l'utilisation de son chariot et de ses bras.

Mais la concurrence est rude, et les autres dockers parfois bien plus malins que lui ... 

Un matin la chance lui sourit quand une femme resplendissante le choisit lui, et aucun autre pour convoyer ses biens.

Dans une succession de chapitres, qui montrent divers aspects de la vie de Dérangé, comme son difficile voisinage entre cris et déjections des volatiles de la basse-cour sur son linge fraîchement lavé, mais aussi la courses de chariots dans les rues de la ville, digne de Ben-Hur, mais aussi sa résistance aux avances de cette belle femme et les malheurs subséquents ...

Car il ne fait pas bon dire non quand la vérité est si facilement détournée et les rôles inversés ...  

Un court roman, à la très riche langue poétique et inventive qui roule sous la langue, et donne envie de lire à haute voix ...

Un roman aux personnages bien décrits, tant les roublards que les naïfs avec une narration efficace qui se plait aux retournements de situations.  

Un roman qui enveloppe et entraîne dans la poussière de ce pays lointain, dans les odeurs fortes du port et des maisons bringuebalantes où se côtoient humains et animaux ... 

 

Lire la suite

Le tatouage inachevé de Sia Figiel

6 Juillet 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Le roman d'un auteur des îles Samoa sur les rayonnages de ma médiathèque ... je ne pouvais pas résister à cette nationalité insolite qui aller faire grimper mon tableau de nationalités océaniennes (les plus retorses à dénicher) du challenge Globe-trotter ... 

Un roman déroutant qui évoque les parcours de femmes sur plusieurs générations, femmes îliennes ou femmes émigrées, femmes indigènes au service des blancs, ou femmes indépendantes dans les terres des blancs ... 

Des femmes mythiques, aux croyances ancrées dans ces récits immémoriaux de femmes-étoiles-siamoises, génitrices du monde.

Un roman qui m'a donné beaucoup de mal tant l'écriture passe tour à tour du récit contemporain à la poésie mythique, ou aux récits ensorcelés 

Un récit sur la place des femmes dans les îles océaniennes, sur la place des femmes tout-court, sur les rapports entre domestiques et patrons, sur les difficultés entre mères et filles et sur la sororité.

Un auteur que j'ai eu plaisir à découvrir et qui m'a permis de comprendre un peu mieux ces peuples du Paciifique que je n'avais jusqu'alors croisé qu'au hasard des récits d'ethnologues.

Lire la suite

Ponti de Sharlene TEO

3 Mars 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Dans ce roman à trois voix, Sharlene Teo donne tour à tour la parole à Circé trentenaire divorcée en 2020 qu doit promouvoir le remake d'un film d'horreur des années 80 : Ponti. 

Or adolescente, Circé fut l'amie avec Szu, fille d'Amisa l'actrice de la première trilogie de Ponti, les deux autres voix de ce roman. 

Szu, traînait son adolescence de fille moche entre sa mère recluse et sa 'tante' Yunxi, medium arnaqueuse spécialiste en "bien-être holistique", dans une maison désormais délabrée achetée par les gais au loto de son père parti quand elle avait huit ans.

Son amitié avec Circé, jolie fille riche avait illuminé son adolescence, brisée peu de temps après par le décès de sa mère. 

Amisa, pour sa part, était venue à Singapour de sa Malaisie rurale natale pour tenter sa chance de jolie fille, mais Ponti était arrivé trop tard pour que sa carrière d'actrice démarre 

Trois femmes, trois époques dans une ville-pays archi-polluée dont on voit les transformations au fil des récits de ce roman

Deux jeunes femmes qui après avoir partagé des moments clé de leur adolescence vont pouvoir renouer leur amitié à l'aube de la quarantaine, une fois les cartes rebattues de belle manière.

Un roman prenant qui permet de s'identifier aux trois héroïnes, si différentes, si semblables, si complémentaires. 

Un roman que je suis ravie d'avoir découvert sur les rayonnages virtuels de la Bibliothèque Numérique de la Ville de Paris. 

Lire la suite

Nécrologie de Paul CLEAVE

28 Février 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Theo Tate, ancien flic est à la dérive depuis que sa fille a été tuée par un chauffard et que son épouse est hospitalisée dans un état catatonique ... 

Il gagne plus ou moins sa vie comme détective privé 

Après la mort étrange de son deuxième mari, une femme est suspectée d'avoir empoisonné le premier ... il faut donc l'exhumer, et Tate est de corvée au cimetière  

Sauf que le cercueil contient le cadavre d'une jeune fille, disparue depuis deux ans et probable victime du "Boucher de Christchurch" que la police peine à débusquer. 

S'ensuivent de multiples péripéties d'où Tate ne sortira pas grandi et où, usant de ses anciennes capacités de flic, il trouvera les ressorts de l'affaire et trouveras l'identité du coupable ...

Un roman au démarrage lent et au récit assez alambiqué qui m'a un peu ennuyée 

Dommage ! 

 

 

Lire la suite

Sauvage de Jane Harper

12 Janvier 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'ailleurs

Il y a dix-huit mois, je m'étais régalée avec Canicule, le premier roman de Jane Harper, et je m'étais promis de guetter les futures publications de cet auteur australienne. 

J'ai dévoré Sauvage en moins de deux jours ! 

Alice Russell était sur le point de donner à la police les documents nécessaires à l'inculpation de son patron pour blanchiment d'argent. 

Mais quand elle ne revient pas d'un challenge d'entreprise, l'agent fédéral Aaron Falk rejoint la police du bush pour tenter de découvrir ce qui s'est passé au sein du groupe de femmes.

Un récit qui mêle habilement l'enquête sur la disparition et la chronologie des moments forts du challenge, entretenant ainsi une tension haletante, et un désir impérieux de connaître l'issue... 

Un texte qui fourmille de détails sur la réactions des citadines dans une nature hostile : le poids des sacs au départ, la pluie, la boue, les bruits des animaux, mais aussi les rapports des unes et des autres au téléphone clandestin couplé à l'absence de réseau, aux cigarettes. 

Un roman qui distille de fausses pistes, qui évoque de façon subtile les rapports parents / enfants, la reproduction des actions et attitudes ...

Un deuxième roman qui confirme mon impression du premier ... 

Maintenant ... J'attends le suivant ! 

 

Lire la suite
1 2 3 > >>