Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

romans d'amerique du nord

La sentence de John Grisham

18 Octobre 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Quand je me plonge dans un roman de John Grisham, je m'attends à lire un roman à base juridique ... 

At bien avec celui-là, cela n'a pas du tout été le cas. 

Si le roman commence bien avec le récit d'un meurtre et du procès qui s'ensuit, le corps du roman est consacré à la vie militaire du héros, Peter Banning, officier du 26° de cavalerie, et affecté dès avant Pearl Harbour, aux opérations du Pacifique. 

Rapidement fait prisonnier par les japonais, le récit développe les marches forcées dans la jungle philippine, les mois d'emprisonnement, la faim, les maladies puis l'évasion et la guerilla sous les ordres d'un général anglais.

Après avoir tué le pasteur de son village, Pete Banning n'avait jamais voulu avouer les raisons de son acte. Seule sa sœur les connaissait ... 

Dans la dernière partie du roman, un dernier procès au civil dépouille la famille Banning de ses derniers biens au profit de la veuve-pas-si-éplorée du pasteur et le fils, Joel mène un début d'enquête pour connaitre le mobile de l'acte de son père. 

Un roman qui m'a permis d'en apprendre beaucoup sur la guerre du Pacifique. 

Un roman sur la vie dans les plantations pauvres du Mississippi dans les années 30 à 50.

Une écriture fluide, comme toujours chez Grisham, mais qui reste assez neutre, observatrice, sans trop d'empathie avec aucun des personnages. 

Dommage.

Lire la suite

The good fight de Danielle Steel

18 Septembre 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Danielle Steel est un auteur que j'ai beaucoup lu dans les années 80 et 90 d'abord en anglais (la bonne excuse pour lire de la Romance !) puis en empruntant ses romans dans des bibliothèques où ce rayon était bien garni ...

Puis je l'ai oubliée ...

Récemment, une de mes librairies électroniques proposait ses nouveautés en VO à petit prix, j'ai donc sauté sur l'occasion ... 

Mais ... je me suis ennuyée dans cette histoire énième resucée de la difficulté des femmes pour pouvoir travailler dans les années 60, outrepasser le rigorisme parental pour pouvoir participer aux manifestations pour les droits civiques quand on n'est ni noire ni du sud.

Tout m'y a semblé écrit d'avance, et tellement téléphoné que j'ai joué à deviner combien de pages me séparaient de l'action que j'avais subodorée ! 

De bons sentiments, une héroïne cependant plus forte que celles dont je me souvenais, mais un roman que je vais oublier très vite ! 

Lu en VO, dans un anglais-américain si simple que je n'ai même pas appris de nouveaux mots ! 

 

Lire la suite

American Royals de Katharine McGee

8 Septembre 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Oh ! Encore de la romance !

Une uchronie !

De la science-fiction ?

Plutôt de l'histoire-fiction ! 

Et si George Washington n'était pas devenu le premier président des Etats-Unis d'Amérique mais le premier roi d'Amérique ! 

Et si dans la foulée toute une nouvelle noblesse avait été créée, à partir des premières familles arrivées par le Mayflower, mais aussi ayant participé à la découvertes des terres de l'Ouest, voire ayant déclaré leur allégeance au nouveau souverain, comme le firent apparemment certaines tribus indiennes! 

Ce roman est centré sur les amours adolescentes des princesses et du prince (le roi a une fille aînée suivie de jumeaux fille / garçon) dont le cœur a des envies que le protocole leur somme d'ignorer (on sent l'inspiration prise sur le rocher monégasque et chez les britanniques) mais la réécriture plaisante de l'histoire américaine donne une certaine épaisseur à ce roman.

L'auteur s'est fortement documentée, et cela se sent sans peser sur la légèreté des propos.

Bref un roman qui m'a bien divertie et qui mérite largement le détour ! 

 

 

Lire la suite

Orange amère d'Ann Patchett

30 Août 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Coup de cœur absolu pour ce roman qui nous entraîne dans la vie de deux familles recomposées, liées par le mariage du père de l'une et de la mère de l'autre, et que l'on suit sur cinq décennies.

Dans une narration fluide, on passe d'un personnage à l'autre, des quatre enfants (deux garçons et deux filles) d'une famille aux deux filles de l'autre, de l'enfance à l'adolescence puis à la vie adulte, sans suivre une ligne chronologique ...

Les retours arrière, ou avancées dans le futur se font dans une fluidité que je n'avais jamais encore vue dans aucun autre roman, le passage des personnage les uns aux autres, les découvertes sur chacun d'eux se faisant tout naturellement au fil du déroulement du récit.

Même si l'animosité entre les parents fut grande au début, elle s'est estompée au fil des années qui les ont vu nouer de nouvelles relations ...

Le drame qui a bouleversé leur adolescence finira par renforcer le lien entre les enfants, et ce lien durera toutes leurs vies.

Des personnages attachants dans leur diversité, un roman qui montre tour à tour l'évolution de chacun, les circonvolutions de la vie pour donner à cet ensemble disparate une véritable unité.

Un très grand roman, paru chez Actes Sud, début 2019, dont je ne me souviens pas avoir lu une seule critique, ni éloge à sa sortie.

Merci à ma fille de me l'avoir signalé et m'avoir ainsi permis de découvrir cette pépite !

Lire la suite

Replay de Ken GRIMWOOD

14 Août 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

J'ai retrouvé ce roman l'année dernière, en vidant la maison de mes parents. Je l'avais lu à sa sortie, en 1988, et j'en avais gardé un très bon souvenir.

Au fil des 4 décennies écoulées depuis cette première lecture, j'en avais retrouvé des réminiscences dans les films 'Un jour sans fin' et 'Retour vers le futur', tout comme dans dans le roman de Stephen King, 22-11-63

Reconnu acceptable au titre du défi du mois d'août du challenge Globe trotter auquel je participe sur Babelio, je l'ai dévoré d'une traite, en y prenant tout autant de plaisir que la première fois.

Ce roman met en scène deux personnages, Jeff et Pamela, qui tout juste après leur mort, à une date immuable, se retrouvent dans leur propre peau des dizaines d'années plus tôt tout en se souvenant de leur vie d'avant ! 

Ils peuvent éventuellement essayer d'influencer l'avenir de cette nouvelle vie- Jeff d'empêchera Lee Harvey Oswald d'assassiner John F Kennedy - mais ils préféreront consacrer leur vie à développer leurs compétences artistiques, ou essayeront d'avoir une meilleure vie.

L'argent ne sera pas un problème : les paris sportifs puis des investissements judicieux dans des entreprises en future expansion y pourvoiront.

Ils se rencontreront lorsque Pamela créera quelque chose de mondialement connu qui n'existait pas dans la première vie de Jeff ... 

S'ensuivra une belle histoire d'amour au travers de leurs multiples vies suivantes, vies au cours desquelles ils essaieront de changer le monde sans que les alternatives soient vraiment mieux ... 

Un roman qui fait réviser 20 ans de l'histoire américaine et du monde, qui rappelle certains événements qui ont, encore aujourd'hui, des conséquences visibles (Khadafi, Afghanistan, ...).

Un roman qui n'a pas pris une ride !

Un auteur dont je n'ai malheureusement jamais trouvé un autre roman et qui est décédé en 2003, alors qu'il écrivait la suite de Replay :( 

Lire la suite

Everything Everything de Nicola Yoon

13 Août 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Young Adult, #Romans d'Amérique du Nord

Madeline, Maddy, est un enfant-bulle, enfermée dans sa chambre depuis que sa maison a été transformée en univers stérile (pour le faire court, après le décès accidentel de son père et de son frère, l'assurance a financé les travaux ad hoc)

Elle vit avec sa mère, qui est aussi son médecin et, la journée, sous la surveillance bienveillante de Carla, son infirmière.

Quand une nouvelle famille emménage dans la maison voisine, Maddy observe Olly, un garçon de son âge qui passe beaucoup de temps à escalader, et à s'installer sur le toit ... 

Et ce qui devait arriver, arriva ! 

Un échange d'adresse mail sur feuille A3 affichée à la fenêtre de leurs chambres, à des nuits passées à chatter, à une rencontre improbable, très loin l'un de l'autre,  sous la véranda jusqu'au rapprochement inévitable ... 

Mais Maddy ne tombe pas malade ... 

Et Maddy rêve d'avoir une vie, car passer son temps à essayer d'échapper à la mort, ce n'est pas vivre ... 

Un roman construit de parties juxtaposées qui s'éclairent les unes les autres, de morceaux de journal intime, croquis, extraits de chats, dessins, citation de leurs auteurs favoris et récits qui décrivent ces histoires d'amour maternel et adolescent.

Un style fluide, relativement factuel, et pas du tout larmoyant pour un roman que j'ai lu d'une traite

Un auteur dont je rechercherai les prochaines productions 

 

Lire la suite

Douces déroutes de Yanick Lahens

22 Juillet 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Dans la torpeur tropicale d'Haïti, riches et pauvres, corrompus et serviles se côtoient ou s'ignorent.

Incorruptible, le juge Berthier a été assassiné alors qu'il enquêtait sur le meurtre d'un informaticien. 

Dans un roman qui met tour à tour en lumière des personnages de tous les milieux, on croise Brune  Berthier, fille du juge et chanteuse, son amoureux Cyprien, un avocat qui rêve de belles voitures, Pierre son oncle, qui a dû quitter l'île dans sa jeunesse pour courir ses amours loin de ses parents ...

Pierre, malade, est revenu au pays et enquête sur la mort de son beau-frère. Il réunit autour de lui les amis de Brune, Ezéchiel le poète maudit chef de file des manifestations, Cyprien, Ronny l'américain pour qui Haïti est une seconde patrie, Nerline, une militante féministe tandis qu'à leur périphérie rôde Joubert, l'homme de main à la gâchette facile ...

On y verra comment les rêves de chacun peuvent tourner la réalité en cauchemar, comment les rêves de richesse et de belles voitures font perdre la pureté de l'âme, comment les amours naissent et meurent, comment la plastique parfaite et artificielle leurre les hommes avides de sexe ...

Un roman qui m'a plongée dans cette atmosphère poisseuse où la mafia locale n'en porte pas le nom mais use des mêmes méthodes que ses consœurs italianisantes, où la corruption poilitique et judiciaire risque d'entraver encore longtemps l'espoir d'évolution qui ne peut se trouver que dans l'exil ... 

Un roman qui s'achève sur la tragédie du Bataclan, signe que la violence t l'horreur sont planétaire et que nul n'en est à l'abri. 

Un auteur que je viens de découvrir mais dont je vais m'empresser de rechercher d'autres ouvrages, tant sa prose poétique, fine et délicate m'a plu dans sa description d'un pays aimé et décevant.   

Lire la suite

Sibérienne de Jesus DIAZ

13 Juin 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Si les Russes sont capables d'envoyer des hommes dans l'espace, s'ils envoient du personnel aidant à cuba, pourquoi les Cubains ne pourraient-ils pas envoyer un noir en Sibérie, pour explorer le pays ami et en découvrir les grandes avancées technologiques ... 

Et voilà pourquoi le jeune journaliste Barbaro Valdes se retrouve dans la Bête, un avion tremblant et gémissant qui va l"emporter de son île tropicale jusqu'au cœur de la Sibérie.

Sortant à peine d'une enfance meurtrie de toutes parts, Barbaro va avoir le coup de foudre pour son interprète, Nadejda Chalamov, qui, pour sa part n'a encore jamais rencontré de noir ! 

Pour gagner le cœur de sa belle - et enfin perdre son pucelage avec une femme - Barbaro acceptera de surmonter toutes les difficultés, les concours de beuverie, l'hygiène douteuse des dortoirs communs, l'absence de sanitaires, les longs trajets en avion / train, les visites d'usines ... mais aussi une homérique séance de sauna entre forces de la nature.

Un roman qui dépeint des êtres fracassés, repoussant toujours leurs limites pour se perdre à la fin confrontés à des paysages et un climat qui ne laissent aucune place aux écarts..

Une conclusion à laquelle je ne m'attendais pas, un roman qui laisse un goût amer, de désenchantement et d'illusions perdues.  

 

Lire la suite

La brève et merveilleuse vie d'Oscar Wao de Junot DIAZ

10 Juin 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Un roman foisonnant ! Un roman comme je n'en avais encore jamais lu ! 

Un roman aux rebondissements multiples, au notes de bas de page si exubérantes qu'elles débordent parfois sur la page suivante, où il ne subsiste qu'une seule ligne de texte ! 

Une langue riche, vivante, une langue de la rue, avec de l'argot, des hispanismes, du verlan qui contribuent à entraîner le lecteur au cœur de l'histoire.  

Ce récit de la vie d'Oscar Wao ne pouvait être complet sans remettre ce jeune homme dans sa généalogie. Pour expliquer comment le fuku, cette malédiction, cet œil noir avait marqué sa famille et pourri la vie de tous 

En remontant à ses grands parents, Abélard et Soccorro, médecin et infirmière, fondateurs d'une clinique dans les années 50, dont le grand malheur fut d'avoir une fille aînée si belle qu'elle attira les regards du grand Satan de l'époque l'atroce dictateur Trujillo. 

En parlant de sa mère, Béli, la troisième fille d'Abélard et Soccorro, celle qui n'avait pas connu ses parents et qui avait été recueillie par La Inca, jusqu'au moment où, pour se sauver, elle avait dû quitter l'île et partir pour New York.

En évoquant sa sœur Lola, celle qui voulait vivre ailleurs, pour se désengluer des tragédies familiales ...

Et Oscar dans tout ça !

Ado mal dans sa peau de la banlieue new-yorkaise, obèse, fans de BD et de SF, se voulant écrivain, sans copine, avec un seul ami qui résiste à tous les accrocs. Un jeune adulte qui pense se refaire dans l'île des origines ...

Mais le fuku est toujours là, tapi, attendant le moment de frapper cette malheureuse famille une fois encore .... 

Un roman tourbillonnant qui m'a absorbée et m'a enchantée au fil des aventures de cette famille atypique.

Emprunté pour ajouter un item au challenge Globe-Trotter, je me suis régalée en découvrant la République Dominicaine dont je ne connaissais pas grand chose ! 

Une belle découverte ! 

 

Lire la suite

L'appel de la forêt de Jack London

29 Avril 2020 , Rédigé par Bill Publié dans #Romans d'Amérique du Nord

Buck, mélange de Terre-neuve et de colley, est un chien heureux qui vit en Californie dans une famille aimante lorsqu'il est vendu par le gardien de la propriété à des chercheurs d'or en partance pour le Klondike.

Il commence par un dur apprentissage de la vie de chien de traîneau, avec la faim qui le tenaille, et les coups de fouet qui lui apprennent le métier. ses premiers maîtres, durs à la tâche mais corrects avec leurs bêtes transportent le courrier jusqu'aux zones les plus reculées bravant les glaces hivernales, la débâcle avant de profiter des douceurs estivales. Mais la saison finie, Buck change de maître ... 

Jack London a le don de la description tant des sentiments prêtés à Buck et à ses congénères que pour décrire les paysages majestueux et les manifestations de la nature sauvage des Rocheuses canadiennes.

L'amour qui unit Buck à son dernier maître n'est que le prélude à son retour à l'état sauvage, quand l'appel des loups (et non de la forêt) sera plus fort que tout et qu'il s'imposera comme chef de meute ! 

Hymne à la nature sauvage, que je n'avais bizarrement encore jamais lu ! 

Merci à Babelio de m'avoir donné le coup de pouce nécessaire en organisant une réunion du Club de lecture via Zoom, en ces temps de confinement !   

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>